martine farge de rosny

Semaine du 21 au 28 mai 2019

Résultat de recherche d'images pour "hammershoi"

Semaine du 21 au 28 mai 2019

Exposition Hammershoi au Musée Jacquemart-André.

Un peintre danois fin 19e, début du 20e. Intensité des gris, un peu tristounet.



Martine Farge de Rosny - blog

Les Ombres. Musée Chirac.

Résultat de recherche d'images pour "les ombres quai branly"

Nos enfants nous ont invités pour les quatre-vingts ans (eh oui !) de Gilles à dîner dans le restaurant du musée Chirac du quai Branly.

Nous espérions visiter l’exposition « Océanie » avant de nous mettre à table. Mais ce jour-là, j’étais un peu flagada et surtout des trombes d’eau s’annonçaient sur Paris. Nous avons décidé de nous retrouver aux Ombres, le restaurant sur les toits du musée.

Comme chaque samedi, nous avons dû ruser avec les stations de métro. À peine plus d’un millier de manifestants continue après vingt-six semaines de semer la pagaille à Paris, contraignant la préfecture de police à boucler le quartier des Champs-Elysées, et depuis son incendie celui de Notre-Dame. Spectacle surréaliste que la marée de touristes déambulant dans une atmosphère programmée festive par Internet, à deux pas de ces quelques manifestants-casseurs programmés par le même canal,  tous s’agitant comme si de rien n’était !

Nous avons traversé à pied le pont de l’Alma au milieu d’une foule de badauds. Nous sommes passés devant la cathédrale russe, récemment construite par Poutine, et ses bulbes argentés. Nous avons louvoyé entre les barrières de chantiers qui encombrent ces temps-ci les rues de Paris. Et nous nous sommes introduits dans une allée végétale qui nous a conduits aux ascenseurs.

J. et L. nous attendaient à l’entrée du restaurant. Tom (10 ans) nous a sauté au cou et nous avons été conduits à la meilleure table de ce restaurant panoramique que L. avait judicieusement réservée suffisamment tôt. Nous avons commencé par aller sur la terrasse pour mieux admirer la tour Eiffel et le Palais de Chaillot qui s’éclairaient dans la nuit tombante. Quelques gouttes nous ont chassés, et nous sommes rentrés à l’abri. Ce fut un repas affectueux et délicieux dans une atmosphère feutrée, bichonnés par des serveurs attendris par nos trois générations. Comment ont-ils pu deviner que la petite bougie sur le gâteau du dessert était destinée à Gilles ?

Au milieu du repas, un énorme orage a répandu nuages noirs, trombes d’eau et éclairs sur la ville d’où surgissait la tour Eiffel toute dorée. Soirée étrange, un peu comme dans un rêve ! Nous avons profité d’une accalmie pour retraverser le pont de l’Alma. Embrassades sur la Seine et c’est dans le 72 que nous avons pu continuer d’apprécier les Invalides, la Concorde,  le Louvre et le Musée d’Orsay. Nous sommes descendus à la passerelle des Arts. Une belle soirée !


LIVRES

La guerre à l’abri des baies d’églantines

...

The Nile Carnival

...

Le carnaval du Nil

...

Les enfants du lac

...

Lamartine, cent jours sur les rives du Léman

...